Analyse comparative entre les sexes plus

Capacité organisationnelle en matière d’analyse comparative entre les sexes plus

À titre de petit employeur distinct, CANAFE mène des activités liées à la diversité comprenant l’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+). Ces activités sont étayées dans son Plan d’action sur l’équité en matière d’emploi et le multiculturalisme. Le Plan d’action a obtenu l’appui du Comité consultatif de gestion (CCG) et l’approbation du Comité exécutif (COEX). Le CCG est un comité permanent qui soutient le COEX en surveillant et en fournissant des orientations concernant les priorités en matière de services, les programmes, les processus et les systèmes internes qui soutiennent les activités organisationnelles de CANAFE de même que les activités des programmes opérationnels et les initiatives d’élaboration des politiques. Le COEX s’assure que les conditions essentielles, telles que la cohérence et la discipline organisationnelle et l’approche centrée sur les résultats, sont en place pour assurer une orientation stratégique efficace, une surveillance du fonctionnement du Centre et une livraison de résultats efficients. Le CCG et le COEX se composent tous deux de membres de la haute direction, qui connaissent bien les questions touchant la diversité. Diverses questions connexes sont également soumises annuellement à ces comités, ce qui donne lieu à des mises à jour et à des discussions. En donnant une certaine visibilité au Plan d’action au niveau de la haute direction, CANAFE a été en mesure de maintenir l'attention sur les questions liées à l’ACS+ et de faire en sorte que tout le Centre se sente responsable de l’intégration de cette notion aux processus de prise de décisions. En outre, CANAFE compte une championne et un Comité de l’équité en matière d’emploi et du multiculturalisme qui favorisent les discussions sur les thèmes relatifs à l’ACS+ de même que l’étude de ces questions.

Vu la nature et la portée de son mandat ainsi que son effectif et ses ressources très limitées, CANAFE comptait moins d’un équivalent temps plein pour l’ACS+ en 2019-2020.

Faits saillants des résultats liés à l’ACS+

Vu son mandat d’unité du renseignement financier du Canada, CANAFE ne peut agir que de façon limitée sur les retombées économique et sociale de l’ACS+. Il est difficile d’intégrer l’ACS+ aux activités opérationnelles de même qu’à l’élaboration des politiques, des lois et des règlements parce que les activités du Centre consistent d’abord à recevoir et à analyser les déclarations d’opérations financières transmises par les entités déclarantes. Comme les entités ne sont pas tenues d’indiquer le sexe de leurs clients dans leurs déclarations, cette dimension ne peut pas être systématiquement analysée ni utilisée dans la production de renseignements stratégiques ou dans la prise de décisions. Aucune initiative majeure directement liée à ce sujet n’a donc été entreprise par le Centre. Toutefois, CANAFE collabore aux initiatives liées à l’ACS+ entreprises par le gouvernement. Par exemple, en 2018, Sécurité publique a établi un groupe de travail de la sécurité nationale qui se penche sur le biais de sensibilité, de diversité et d’identité, y compris sur l’ACS+. CANAFE est un membre de ce groupe de travail et poursuit son engagement dans ce domaine.

Bien qu’elles ne soient pas motivées uniquement par l’ACS+, les contributions de CANAFE aux enquêtes par projet peuvent entraîner des répercussions positives indirectes dans ce domaine. Mentionnons entre autres le projet PROTECT. Cette initiative continue mobilise des partenaires de partout au pays, y compris CANAFE, les institutions financières, les services de police et les organismes d’application de la loi, pour lutter contre la traite de personnes dans le commerce du sexe, crime dont les victimes sont en grande partie des femmes et des filles vulnérables. CANAFE apporte une contribution tangible en aidant ses partenaires à suivre la piste de l’argent afin qu'ils puissent obtenir justice pour les victimes et empêcher que d’autres personnes ne deviennent des proies.

Capacité en matière de rapports et de données

Puisque la prestation de programmes ou de services aux Canadiens ne fait pas partie des activités de CANAFE, la présente section e jugée non pertinente, car le Centre n’a aucun programme actif qui recueille et conserve suffisamment de microdonnées sur les bénéficiaires. En veillant à ce que les entités déclarantes se conforment à la Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et le financement des activités terroristes et en produisant des renseignements financiers exploitables pour ses partenaires des services de police, des organismes d’application de la loi et de la sécurité nationale, CANAFE contribue à protéger l’intégrité du système financier canadien au profit de tous les Canadiens.

Retour au rapport sur les résultats ministériels

Date de modification :