Directrice et présidente-directrice générale

Sarah Paquet, Directrice et présidente-directrice générale

Biographie

Sarah Paquet a été nommée directrice et présidente-directrice générale du Centre d’analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE) le 18 novembre 2020. En tant que chef de l’unité du renseignement financier et de l’organisme de réglementation en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement des activités terroristes du Canada, elle a la responsabilité de veiller à ce que le Centre facilite la détection, la prévention et la dissuasion du blanchiment d’argent, du financement des activités terroristes et des menaces pour la sécurité nationale. En plus de diriger CANAFE, Mme Paquet est présidente de l’Information Exchange Working Group de Egmont, dont le mandat est d’améliorer l’échange d’information entre les unités de renseignement financier de partout dans le monde.

Avant de se joindre à CANAFE, Mme Paquet a occupé, au cours des 20 dernières années, de nombreux postes de direction à la fonction publique fédérale. De 2018 à 2020, elle a agi à titre de première vice-présidente de Services partagés Canada, assurant un leadership au sein de l’organisation lors de la modernisation de l’infrastructure informatique du gouvernement du Canada et de la mise en place des services numériques destinés à la population canadienne.

Mme Paquet a obtenu respectivement en 1993 et en 2001 un diplôme en droit civil et un autre en common law de l’Université d’Ottawa. Elle est la sous-ministre championne de l’Université d’Ottawa avec comme tâche principale de renforcer la relation entre l’établissement d’enseignement et le gouvernement du Canada ainsi que de faciliter le recrutement des étudiants et d’améliorer la santé mentale de ces derniers. En 2021, l’on a décerné à Mme Paquet le Prix fidélité à l’Université pour souligner son statut de diplômée exceptionnelle s’étant distinguée par ses activités philanthropiques pour l’Université.

Mme Paquet défend aussi ardemment la présence des femmes en science, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM) et discourt avec enthousiasme de leadership, d’innovation et d’inclusion. En 2020, elle a été nommée l’une des femmes les plus puissantes du Canada par le Réseau des femmes exécutives, en plus d’avoir reçu la distinction qu’accorde la CIBC aux cadres de direction d’exception. Lors de cette même année, l’organisation Les femmes en communications et technologie lui a remis le prix de championne du secteur public (gouvernement) qui récompense les personnes prônant la diversité des genres dans les industries numériques du Canada.

Date de modification :